+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Période néolithique

Période néolithique

Les premières traces de sédentarisation de communautés agricoles se situeraient vers 8000 av. J.-C. Différentes cultures aux particularismes très marqués s’épanouissent simultanément.

Née dans le bassin moyen du Fleuve jaune (sud de la province du Shaanxi, sud-ouest de la province du Shanxi), la culture de Yangshao (env. 5000 - env. 1700 av. J.-C.) s’est lentement diffusée vers l’est (province du Henan, sud de la province du Hebei) et vers l’ouest jusqu’aux provinces du Gansu et au Qinghai. Elle se caractérise par la production de céramiques en terre cuite à une température d'environ 900°C, au corps orné de motifs élaborés. Ceux-ci évoluent peu à peu depuis des représentations animalières réalistes (poissons, batraciens) jusqu'à des formes géométriques et abstraites. Les céramiques les plus typiques de la phase du Gansu (env. 2500 av. J.-C.) sont des jarres au col court dont l’épaule épanouie est ornée d’une frise continue de motifs spiralés. Le décor joue sur une bichromie rouge-brun noir-violacé. Les pigments, ocre naturel, hématite et manganèse, sont appliqués au pinceau avant cuisson. Ces jarres semblent avoir exclusivement joué le rôle de mobilier funéraire.

Simultanément (env. 2000 - env. 1600 av. J.-C.) se développe sur la côte orientale la culture de Longshan. Elle se caractérise par des agglomérations protégées d’une enceinte en terre damée. La société y apparaît hiérarchisée, les rituels religieux y jouant un rôle essentiel. La céramique montre une évolution notable par rapport à celle du Gansu : une terre cuite tournée est cuite dans la province du Shandong dans des fours en atmosphère réductrice, ce qui crée des surfaces noires lustrées. Ces élégantes coupes sur pied ont souvent été retrouvées sur un gradin aménagé dans les fosses funéraires.

La place exceptionnelle que tient la néphrite, pierre cristalline, dans certaines sociétés leur a valu d’être qualifiées, quelque peu abusivement, de "cultures du jade". Ainsi les ornements personnels exécutés dans ce matériau constituent-ils l’essentiel du mobilier funéraire de la culture septentrionale de Hongshan (5000 env. - env. 3000 av. J.-C.). Dans la culture orientale de Liangzhu (env. 4000 - env. 2500 av. J.-C.), présente dans le sud du Jiangsu et le nord du Zhejiang, l’une des formes les plus caractéristiques des objets en jade est le cong, tube quadrangulaire dont le centre est percé d’un trou cylindrique. Retrouvés dans certaines tombes, parfois par dizaines, leur signification demeure encore une énigme. Il en est de même des anneaux bi auxquels ils sont parfois associés.


Retrouvez les œuvres du musée Cernuschi sur le portail des collections de Paris Musées

  • Jarre
    Jarre Style de Banshan (vers 2800 – 2500 av. J.-C.) Culture de Majiayao - Terre cuite peinte
  • Disque orné d’un oiseau
    Disque orné d’un oiseau Culture de Longshan (vers 2000 – 1600 av. J.-C.) - Néphrite
  • Vases et gobelet à pied
    Vases et gobelet à pied Culture de Longshan - Terre cuite noire lustrée "coquille d'oeuf"
  • Jarre Culture de Xindian
    Jarre Culture de Xindian Culture de Xindian (vers 1300- vers 900 av.J.-C.) - Terre cuite peinte