+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Oiseau - Phénix

Oiseau - Phénix

Époque de Han de l’Ouest (206 av. JC – 9 ap. JC)
Gansu, Wuwei ( ?)
Bois (epicea asperata)
H : 20 cm L :24.5 cm l : 11.5 cm
M.C. 9872

L'oiseau stylisé, aux ailes et queue de phénix déployées, est posé, comme supendu, sur une sorte de petite tige, fichée dans une plaquette en terrasse. La position et la fonction originelles restent inconnues. Il témoigne de hardiesse et de noblesse.

Très clair, le bois devenu ultra léger avec le temps n'a conservé que quelques touches de couleurs, blanc, rouge et noir. Tous les élements, fichés dans les entailles, étaient mobiles ; ils ont été légèrement fixés par sécurité.

L'oiseau-phénix est important depuis les temps archaïques. Dès l'époque des Royaumes Combattants (Ve-IIIe siècle av. J.-C.), on rencontre un objet assez mystérieux, un oiseau aux ailes déployées, parfois plus aigle que phénix, posé sur une colonne dans un bassion, le niao-chupan, mot à mot "oiseau-colonne-bassin".

Une fois rempli d'eau, l'ensemble pouvait servir de miroir, évocation magique de l'Ile des Bienheureux, montagne taoïste de l'Immortalité dans les mers de l'Est, bien qu'en terre, il servît plutôt de lampe.

Auteur de la notice : Marie-Thérèse Bobot
Collection : Dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.)
Mode d'acquisition : Achat, 1992.
Référence(s)

Marie Thérèse Bobot, Chine connue et inconnue, Paris Musées, 1992, p.123-125.

Oiseau - Phénix
© Musée Cernuschi