+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Les collections vietnamiennes

Les collections vietnamiennes

Au cours de la première moitié du XXe siècle, tandis que le musée Cernuschi se tournait progressivement vers l’art de la Chine ancienne, des objets provenant de nouvelles aires culturelles vinrent enrichir les collections. C’est ainsi que le premier conservateur, Henri d’Ardenne de Tizac, fit l’acquisition dès 1927 de plus d’une centaines d’objets en pierre, en bronze et en céramique qui appartenaient jusqu’alors à Victor Demange, un collectionneur d’Épinal. À cela s’ajouta en 1933, au début du mandat du second directeur du musée, René Grousset, le don anonyme d’une cinquantaine de pièces provenant de Dong Son et l’achat de pièces de la collection d’Albert Pouyanne. En 1950, René Grousset fit encore l’acquisition de plusieurs céramiques datant des Xe-XVe siècles.

Si l’on ignore l’objectif d’Henri d’Ardenne de Tizac lorsqu’il ouvrit les collections du musée Cernuschi au domaine vietnamien, son successeur, René Grousset, reste célèbre pour avoir associé le musée aux campagnes de fouilles d’Olov Janse, un archéologue d’origine suédoise qui fonda la discipline de l’archéologie vietnamienne. Olov Janse (1892-1985) était titulaire d’une thèse de l’université d’Uppsala en Suède, sur le thème de l’archéologie de l’époque mérovingienne. Il s’installa en France à partir de 1922 et fut chargé de cours à l’École du Louvre puis, à partir de 1927, à l’École Pratique des Hautes Études.

En 1934 commença sa collaboration avec l’École française d’Extrême-Orient qui l’invita à diriger trois campagnes de fouilles, entre 1934 et 1939. Il se concentra sur des sites du nord de l’actuel Vietnam, correspondant alors au Tonkin et à l’Annam du protectorat français. L’École française d’Extrême-Orient, établie à Hanoi depuis 1902, veilla à l’organisation logistique des campagnes et au traitement des produits des fouilles.

Les deux premières campagnes de fouilles, d’octobre 1934 à mai 1935 puis d’octobre 1936 à janvier 1938 furent cofinancées par les Musées de la Ville de Paris, les Musées Nationaux et le Ministère de l’Éducation Nationale. Le matériel excavé fut ainsi principalement réparti entre les musées Cernuschi et Guimet pour la France métropolitaine, et le Musée Louis Finot de Hanoi (actuel Musée National de l’Histoire du Vietnam).

Le musée Cernuschi possède ainsi une collection riche de plus de 1300 pièces vietnamiennes, essentiellement d’origine archéologique, qui sont pour la grande majorité bien documentées grâce aux rapports de fouilles rédigés par Olov Janse. Forte de l’atout d’une authenticité incontestable, la collection vietnamienne du musée Cernuschi témoigne aussi des liens historiques entre le Vietnam et la France, qui, s’ils ont pu être douloureux par le passé, s’incarnent dans ces objets destinés aujourd’hui à ouvrir vers une autre histoire.

 

     Retrouvez les oeuvres du musée Cernuschi sur le site des collections des musées de la Ville de Paris