+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Les collections japonaises

Les collections japonaises

La plupart des objets japonais du musée Cernuschi proviennent de la collection formée par Henri Cernuschi (1821-1896) au cours d’un voyage en Asie réalisé entre 1871 et 1873, en compagnie du critique d’art Théodore Duret. Ce fonds est constitué essentiellement de bronzes (environ 2000) et de céramiques (environ 1600). Parmi les objets de cette collection, le Buddha Amida eut dès la construction de la résidence de Cernuschi la place d'honneur dans l'établissement. Après la mort d’Henri Cernuschi, seuls quelques objets de toute première qualité, tels la hallebarde de l’époque du Yayoi (vers 450 av. J.-C. - 300 ap. J.-C.) ou encore les fragments de paravents peints par Ogata Kenzan sont venus enrichir cet ensemble dans un musée orienté vers l’art de la Chine ancienne.

Les objets rassemblés par Henri Cernuschi reflètent le goût d’un collectionneur du XIXème siècle, à une époque où le Japon était un monde inconnu des européens. Après le baron de Chassiron, Cernuschi est un des premiers collectionneurs français à visiter le Japon. Sa collection revêt donc un intérêt historique indéniable. Les artistes de l’époque, dont Gustave Moreau, viennent voir la collection et en faire des croquis ou des calques. Des décorateurs, comme Emile Reiber, copieront ou adapteront des objets rapportés par Cernuschi pour des pièces d’argenterie pour la maison Christofle ou encore des céramiques des ateliers de Théodore Deck.

 

     Retrouvez les oeuvres du musée Cernuschi sur le site des collections des musées de la Ville de Paris