+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Buste de dame de la cour

Buste de dame de la cour

début du VIIIe siècle, Dynastie des Tang (618 – 907)
Bois avec traces de dorure et de polychromie
M.C. 2010-8

Cette jeune femme dont il ne subsiste que la partie supérieure est un exemple des modes en usage à la cour des Tang. Ses cheveux sont ramassés en un haut chignon dressé au sommet de la tête. Une étole couvre ses épaules et  dissimule l'ouverture de la robe que garnit un collier de perles. Son visage aux formes pleines et aux sourcils dessinés "en papillon" se tourne avec élégance vers sa main gauche qui devait à l'origine tenir un objet. Le style de la robe et de la coiffure rappelle celui des peintures des dames de la cour figurées dans la tombe du prince Li Xian (Shaanxi) datée de 684 et celles de la tombe de Li Zhongrun datée de 701.

Outre sa qualité esthétique, cette oeuvre présente l'intérêt d'avoir appartenu à Paul Pelliot (1878-1945), professeur à l'Ecole française d'Extrême-Orient, et chef de la mission en Sérinde (provinces chinoises occidentales du Xinjiang et du Gansu septentrional) en 1906 au cours de laquelle il découvrit une grotte à Dunhuang contenant des milliers de manuscrits anciens. Par sa facture et par le matériau utilisés, cette pièce peut être mise en parallèle avec des objets en bois découverts dans les tombes d'Asie Centrale. Il semble qu'elle ait été rapportée de la province du Gansu.

Collection : Dynastie des Tang (618-907)
Mode d'acquisition : Achat, 2010.
Référence(s)

Eric Lefebvre, Activités du musée Cernuschi, Arts asiatiques, 20011,t .66,  p.262.

  • Buste de suivante

Buste de suivante
© Musée Cernuschi