+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Arts décoratifs du Japon

Arts décoratifs du Japon

Au Japon, Henri Cernuschi (1821-1896) a essentiellement collectionné des objets d’art, surtout des bronzes et des céramiques, sans chercher des pièces particulièrement anciennes comme il le fera pour la Chine. Les collections du musée Cernuschi relèvent donc principalement de la période d’Edo (1605-1867). Les objets recueillis sont majoritairement en bronze mais aussi en céramique de qualité variable. S’y joignent quelques pièces d’importance réalisées en laque.

Bronze

L’apparition de la métallurgie du bronze au Japon remonte à l’époque dite du Yayoi moyen (vers 100 av. J.-C. - vers 100), et serait même légèrement postérieure à celle du fer. Les instruments en pierre sont alors remplacés progressivement en métal : le fer est employé à des fins strictement utilitaires, le métal « noble » étant le bronze. Ce dernier sert à la fabrication d’armes telles qu’épées (dōken),  pointes de lance (dōhoko), hallebardes (dōka), ou encore d’objets tels que miroirs, cloches (dōtaku), ou encore ornements tels que bracelets et pendentifs.

Après l’introduction du bouddhisme dans le courant du VIe siècle, le bronze devient un des matériaux d’élection du bouddhisme. Il sert à la fabrication de statues, comme le témoigne la grande statue du Buddha Amida qui trône aujourd’hui encore dans la grande salle du premier étage du musée, de brûle-parfums, de vases d’autel ou d’objets de culte. A la fin de l’époque d’Edo, la fabrication d’objets en bronze à usage privé se répandit : vases à fleurs, objets de lettrés tels que porte-pinceaux, burettes à eau pour diluer l’encre (suiteki), et petites sculptures ou objets de décoration appelés okimono destinés notamment à orner les alcôves, dites tokonoma, dans les intérieurs des demeures. Ces objets servirent de modèles à un artisanat tourné vers l’exportation en direction de l’Europe et de l’Amérique au début de l’ère Meiji.

Laque

La technique du laque a une longue histoire au Japon. Des objets laqués ont été retrouvés sur des sites remontant à la période du Jōmon (7000 av.J.C. – 300 av. J.C.). Après les métaux précieux, le laque, notamment teinté de poudres d’or (makie) ou de paillettes d’or (nashiji) était un matériau de luxe prisés par l’aristocratie. Les trousseaux de mariées réalisés dans les ateliers de laqueurs au début de l’époque d’Edo représentent un sommet de l’art du laque au Japon.

Céramique

Le développement de l’art de la céramique est intimement lié à la pratique de la « cérémonie du thé », le chanoyu, et à sa vogue qui se développe à partir de la fin du XVe siècle. Le matériau privilégié est le grès.

La technique de la porcelaine et des décors émaillés furent importés au Japon dans la première moitié du dix-septième siècle. Les armées japonaises conduites par Toyotomi Hideyoshi (1536/37-1598) avaient lancé en 1592 et 1597 deux campagnes militaires et ramené sur l’archipel des populations coréennes, dont des potiers qui contribuèrent à l’évolution de la céramique japonaise, et notamment aux débuts de la porcelaine dans ce pays. Des gisements de kaolin découvert près de la ville d’Arita dans l’île de Kyūshū firent de cette région pour un temps le principal centre de production de la porcelaine dans le monde. Une partie de la production était vendue aux marchands européens à Nagasaki via le port d’Imari, d’où le nom qu’on donne encore à certaines pièces. A côté de productions fabriquées pour l’exportation, d’autres types de pièces étaient destinées à la demande intérieure, notamment de grands bols ou plats pour les banquets et des services pour les festins.

 

Retrouvez les oeuvres du musée Cernuschi sur le site des collections des musées de la Ville de Paris

  • Grand vase couvert (kazaritsubo) provenant d'une paire
    Grand vase couvert (kazaritsubo) provenant d'une paire 1870-1880 - Porcelaine
  • Pupitre
    Pupitre 1573-1615 - Bois laqué et nacre
  • Nécessaire portatif à thé
    Nécessaire portatif à thé XVIIe ou début du XVIIIe siècle - Bois, décor de laque de paillettes d’or (nashi-ji) et de poudre d’or en relief (taka maki-e)
  • Brûle-parfum en forme de radis surmonté par une souris
    Brûle-parfum en forme de radis surmonté par une souris Seconde moitié du XIXe siècle - Bronze
  • Tigre
    Tigre Epoque d’Edo (1615-1868) - Bois laqué et doré, yeux incrustés
  • Brûle-parfum (kôro) au dragon
    Brûle-parfum (kôro) au dragon Epoque d’Edo (1615 – 1868) ou début de Meiji (1868 - 1912) - Bronze
  • Dragon
    Dragon Epoque d’Edo (1615-1868) ou début de Meiji (1868-1912) - Bronze
  • Plat (hirabachi) à décor de camélia et de papillon
    Plat (hirabachi) à décor de camélia et de papillon Début de la période d’Edo (1603 - 1868), vers 1640-1670. - Porcelaine
  • Plat  (hirabachi)  à décor de feuille de bananier et de papillon
    Plat (hirabachi) à décor de feuille de bananier et de papillon Début de la période d’Edo (1603 - 1868), vers 1640-1670. - Porcelaine
  • Bouddha Amida (Amitâbha)
    Bouddha Amida (Amitâbha) XVIIIe siècle - Bronze
  • Plat (ôzara)
    Plat (ôzara) 1850-1870 - Porcelaine
  • Bol en forme de vase antique chinois Gui
    Bol en forme de vase antique chinois Gui 1761-1833, fin de la période d’Edo - Grès brun à couverte céladon vert foncé
  • Vase (kabin)
    Vase (kabin) XXe siècle - Grès
  • Bouteille en forme de calebasse  (hisago-gata tokkuri)
    Bouteille en forme de calebasse (hisago-gata tokkuri) Époque d'Edo (1600-1868) - Porcelaine
  • Pot à eau (mizusashi) en forme de cloche
    Pot à eau (mizusashi) en forme de cloche Époque d'Edo (1600-1868) - Porcelaine
  • Bol à aliments (mukôzuke)
    Bol à aliments (mukôzuke) Époque d'Edo (1600-1868) - Grès, couverte feldspathique, décor au brun de fer
  • Double coupe à anse (tetsuki renbachi)
    Double coupe à anse (tetsuki renbachi) Epoque d'Edo - Terre cuite blanche, décor moulé, glaçure à deux couleurs (nisai) verte et jaune
  • Vase à fleur (ichirin-ike)
    Vase à fleur (ichirin-ike) Epoque d'Edo - Grès, couverte vert céladon, laque d'or pour réparation sur l'embouchure
  • Vase à fleurs (kabin)
    Vase à fleurs (kabin) Epoque d'Edo - Porcelaine, glaçures aubergine et bleue et laque d'or
  • Shiroi no gata (Forme blanche)
    Shiroi no gata (Forme blanche) Shoko KOIKE
  • Coffret
    Coffret Ado ODA
  • Sans titre
    Sans titre Eiko KISHI
  • Tôcho
    Tôcho Setsuko NAGASAWA
  • Arrosoir
    Arrosoir Yuriko MATSUDA
  • Face
    Face Yasuo HAYASHI
  • Plateau
    Plateau Jun ISEZAKI
  • Fuji (Enfant du Vent)
    Fuji (Enfant du Vent) Masami KOBAYASHI
  • French Pumpkin
    French Pumpkin Chieko KATSUMATA
  • Sans titre
    Sans titre Yoshimi FUTAMURA
  • Forms in succession n°16
    Forms in succession n°16 Shigekazu NAGAE
  • Kokutô
    Kokutô Rikizô KAWAKAMI
  • Récipient à eau froide (mizusashi)
    Récipient à eau froide (mizusashi) Takayuki ONIMARU
  • Grès à engobes polychromes
    Grès à engobes polychromes Zenji MIYASHITA
  • Vase
    Vase NAKAJIMA Yasumi II
  • Vase
    Vase Toyochika TAKAMURA
  • Vestiges modernes
    Vestiges modernes Takeuchi Kôzo
  • Luminescent vessel
    Luminescent vessel Niisato Akio
  • Plant growth
    Plant growth Fujikasa Satoko
  • Récipient à eau froide (mizusashi), 2013
    Récipient à eau froide (mizusashi), 2013 Ishigaki Satoru