+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Park In-kyung, Lee Young-Sé

 Park In-kyung, Lumière à Sainte-Enimie, 1964, encre et couleurs sur papier, 135,5 x 69,5 cm © droits réservés Park In-kyung / Musée Cernuschi
  •  Park In-kyung, Lumière à Sainte-Enimie, 1964, encre et couleurs sur papier, 135,5 x 69,5 cm © droits réservés Park In-kyung / Musée Cernuschi

Park In-kyung, Lee Young-Sé

19 septembre 2017 - 7 janvier 2018

En parallèle de l’exposition qu’il consacre à Lee Ungno (1904-1989), le musée Cernuschi rend hommage à sa femme Park In-kyung (née en 1926) et à son fils Lee Young-Sé (né en 1956). L’histoire partagée entre l’institution de l’avenue Vélasquez et le maître coréen est aussi la leur tant ces deux artistes ont consacré une part importante de leur temps à l’Académie de peinture orientale de Paris fondée en 1964 par Lee Ungno. Ils ont ainsi secondé celui-ci pendant les cours, en partie délivrés au musée, et, après son décès en 1989, ont pris sa relève jusqu’à aujourd’hui.

Par ailleurs, la personnalité forte, la richesse et l’inventivité du travail de Lee Ungno ont longtemps contribué à occulter la qualité de leurs créations. Or, si les oeuvres produites par ces trois artistes témoignent de l’établissement d’un dialogue pictural fécond et de recherches communes, les peintures de Park In-kyung et de Lee Young-Sé font preuve d’une originalité et d’intuitions précoces dans l’histoire de la peinture à l’encre contemporaine. Elles méritent à ce titre l’attention pleine et entière des historiens d’art.

C’est donc aussi afin de contribuer à leur réévaluation, amorcée depuis quelques années en Corée et dans quelques cercles universitaires, que le musée Cernuschi propose, en guise d’introduction à un univers qui mériterait une présentation plus ample, cet accrochage d’oeuvres réalisées par Park In-kyung et Lee Young-Sé sur plus d’un demi-siècle.

 

Useful informations

Présentation dans les collections permanentes

Accès gratuit

Press